Journée à Freydières et rencontre avec les acteurs locaux

Suite aux nombreuses découvertes d’initiatives et d’acteurs réalisées pendant leur passage dans la communes des Adrets – Voir l’article Repérage aux Adrets : Deux journées riches en rencontres et découvertes – , l’équipe d’organisation de l’écotraversée de Belledonne 2020 a décidé de continuer son “repérage”.

 Nous nous sommes  donc rendus à Freydières, petit hameau situé sur le haut de la commune de Revel, où est prévue l’arrivée de l’écotraversée le 4 juillet.
Tous les moyens sont bons pour tester les mobilités alternatives ! Vélo, co-voiturage puis randonnée nous ont menés jusqu’au lac de Freydières et son auberge de la Gélinotte, où nous avons retrouvé Frédi Meignan, à la fois gérant de l’auberge et président de l’association Mountain Wilderness. Il nous a partagé son point de vue autour de l’importance des initiatives locales et de la nécessité de les faire connaître afin de les fédérer.

Puis, nous avons rencontré Camille et Emeline (chargées de développement et responsables communication) du Comité de l’Isère des Clubs Alpins et de Montagne qui viendront nous prêter mains fortes sur la fin de l’écotraversée.
Plus tard dans la journée, Kolia, fournisseur on ne peut plus local de la Gélinotte, nous a fait visité sa microbrasserie. Nous avons apprécié la simplicité de sa démarche, et son respect pour le territoire à travers son souhait de ne pas s’agrandir pour ne pas épuiser les ressources mises à sa disposition et conserver une activité à taille humaine.

Enfin, nous avons retrouvé François et Jérôme de la Compagnie Les Non Alignés. De passage dans les balcons de Belledonne pour une résidence artistique, ils ont profité de notre venue pour nous rejoindre à Freydière et s’imprégner par la même occasion du témoignage de Frédi. Nous en avons profité pour faire un point d’organisation concernant leurs interventions durant la traversée, et découvrir avec joie que malgré les conditions difficiles pour les personnes travaillant dans le monde du spectacle, ils avançaient sur l’écriture de leur spectacle “Mort d’une Montagne” dont nous pourrons découvrir un extrait lors de notre itinérance.

Avant de redescendre en autostop, nous avons pris le temps de nous promener le long des berges du lac de Freydières.

La lumière de fin de journée, filtrée par les sapins, nous a laissé entrevoir quelques tritons. Encore une journée riche et pleine de surprises, où la nécessité de préserver ces espaces naturels en harmonie avec les acteurs locaux nous est apparue plus évidente que jamais !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *